Chapelle de la Croix dite du Vernay

Elle devient, au XVème siècle, la chapelle de Saint André. C’était anciennement la chapelle seigneuriale du Manoir Du Vernay. Le Christ monumental de cette chapelle est d’inspiration romano-gothique : le linge qui ceint les reins est typiquement roman.

Il provient des ateliers des petites sœurs de Bethléem en Savoie et a été acheté par le père Barbier, ancien curé de la paroisse.

Il a remplacé le grand Christ du XVIIIème siècle appelé Christ du Jubé. Il est placé actuellement au-dessus de la porte de la sacristie et a été replacé là au moment de la restauration de l’église. Les gerbes de blé ont été peu retouchées, c’est dans cette chapelle qu’elles étaient le mieux conservées.

 

A gauche de cette chapelle, sur le mur, remarquez de grandes bandes noires avec les armoiries de la famille Du Vernay : lors d’un décès, chaque famille importante mettait toute l’église en deuil avec ces bandes noires qui faisaient tout le tour de l’église. On appelait cela une « litre funéraire ».

Au sommet des vitraux, les verres colorés sont les plus anciens de l’église.

 

Corinthiens 1, 1-18 : « La prédication de la Croix est une folie pour ceux qui périssent, mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. »

 

 

Chapelle de la Croix dite du Vernay (PDF)