Chapelle Sainte Cécile et Sainte Catherine

Elle était initialement réservée aux charpentiers et dédiée à Saint Nicolas et Saint Joseph.
Face à l’autel dédié à la Vierge, belle toile du XVIIème siècle, Saint Nicolas, évêque de Myre, protecteur des enfants sages et des écoliers. Le vitrail (Mauvernay – 1865) représente à gauche Sainte Cécile, protectrice des musiciens et à droite Sainte Catherine portant la palme du martyre, protectrice des jeunes filles. Sainte Cécile répond à Tiburce qui exprime ses craintes de mourir :

« Si cette vie était la seule, ce serait avec raison que nous craindrions de la perdre : mais il y en a une autre qui n’est jamais perdue, et que le Fils de Dieu nous a fait connaître. Toutes les choses qui ont été faites, c’est le Fils engendré du Père qui les a produites. Tout ce qui est créé, c’est l’Esprit qui procède du Père qui l’a animé. Or, c’est ce Fils de Dieu qui, en venant dans le monde, nous a démontré par ses paroles et par ses miracles qu’il y a une autre vie. »

 

 

Chapelle Sainte Cécile et Sainte Catherine (PDF)