Sécheresse : niveau d’alerte renforcé

Le département de la Loire connaît un déficit pluviométrique depuis le début de l’année, ayant conduit le placement du département en vigilance le 24 mai, puis les secteurs du Gier et des Monts du Lyonnais en alerte le 08 juin.

 

L’épisode actuel de fortes chaleurs a accéléré la baisse des débits des cours d’eau du département, ils sont ainsi faibles voire très faibles pour une fin juin. Les perspectives météorologiques, si elles comportent des épisodes orageux à compter de mardi, ne permettent pas d’envisager d’amélioration pérenne de la situation hydrologique.

 

De fait, il convient de prendre des mesures afin de préserver les usages prioritaires et la survie des écosystèmes aquatiques.

Ainsi, les évolutions suivantes sont actées :

Les zones Monts du Lyonnais (zone à laquelle appartient Saint-Galmier) et Fleuve Loire Amont passent en alerte renforcée

 

En situation de vigilance, la limitation des usages de l’eau est à la discrétion de chaque usager. Elle vise à ralentir ou réduire autant que possible la dégradation potentielle de la situation hydrologique. Elle doit être l’affaire de tous : tous les usagers sont ainsi invités à limiter leur consommation d’eau dans le cadre d’une gestion responsable de la ressource.

Concernant la zone Monts du Forez en niveau d’alerte renforécé, les principales mesures de restrictions concernant les particuliers sont  :

• interdiction d’arrosage des fleurs et massifs fleuris ;
• limitation des horaires d’utilisation de l’eau pour l’arrosage des jardins potagers, massifs fleuris et plantations arborées : interdite de 8h à 20h ;
• interdiction d’utilisation de l’eau pour le lavage des voitures hors des stations professionnelles,
• interdiction du remplissage des piscines privées et de l’arrosage des pelouses.

Pour les usages économiques de l’eau (par les entreprises) :
• seuls les prélèvements indispensables dans les process de fabrication industrielle sont autorisés
• l’irrigation agricole est soumise à des restrictions horaires, qui dépendent des cultures concernées et des matériels utilisés.

Ces limitations ne s’appliquent pas aux retenues de stockage ni au canal du Forez.

Le prélèvement dans les cours d’eau (bief, pompage) ou dans les nappes pour le remplissage des plans d’eau est interdit hors pisciculture.

 

Détail des mesures de limitation et des communes concernées dans l’arrêté préfectoral